SNAPE

Les musiciens d'Église en 1790

Les archives du Comité ecclésiastique (Archives nationales DXIX, 1790-1791) constituent une source de premier ordre pour aborder la profession de musicien d’Église à l’échelle nationale. Privés de leur emploi après la suppression des établissements religieux qui les employaient jusque-là, des centaines de musiciens adressent des requêtes accompagnées parfois d’une reconstitution de carrière avec l’espoir de toucher une pension. Cette enquête permet d’effectuer une étude quantitative des fonctions occupées en tant que maître de musique, chanteur ou instrumentiste, de restituer la hiérarchie des professions au sein des chapitres à travers les revenus et de confirmer la diversité des carrières. Si certains restent attachés à un seul lieu depuis leur plus tendre enfance jusqu’à un âge avancé, d’autres cherchent à améliorer leur situation en optant pour l’itinérance d’un poste à l’autre.

Les musiciens d'Église en 1790

Partager cet article

Repost 0