musiciens d’Église muséfrem

Base de données Muséfrem


La base de données prosopographique des musiciens d’Église en 1790.

À partir de 1790, un grand nombre de musiciens d’Église, partout en France, perdent leur poste et leurs revenus, en raison de la suppression des chapitres et des abbayes, et plus généralement des modifications intervenues dans l’organisation du culte à la suite de la Constitution civile du clergé. Les dossiers que les musiciens et musiciennes rassemblent alors dans le but d’obtenir un secours (pension, indemnité) constituent une base documentaire de premier ordre pour connaître cette profession dans les dernières années de l’Ancien Régime. Le riche corpus ainsi constitué est aujourd’hui conservé aux Archives nationales à Paris (séries DXIX et F19) et dans toutes les archives départementales (série L essentiellement, parfois série Q), occasionnellement dans des archives municipales.

Il fait l’objet depuis 2003 d’une enquête nationale lancée sous l’impulsion de Bernard Dompnier (CHEC, Université Clermont-Auvergne), à laquelle ont participé plus de 100 contributeurs et contributrices selon des modalités et à des degrés divers. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :