Entretien préalable à licenciement

Entretien préalable à licenciement

Que peut faire un salarié lorsqu’il reçoit une lettre recommandée, qui se révèle être une convocation à un entretien préalable pour sanction pouvant aller jusqu’à licenciement ?

Dans une entreprise dépourvue de représentant du personnel, par exemple une paroisse, le salarié a le droit de se faire assister par un conseiller du salarié. Cette information doit figurer sur la convocation.

La liste de ces conseillers est disponible à l’inspection du travail (liste actualisée) et dans chaque mairie.

Attention, c’est le lieu du travail qui est à prendre en compte !

Ci dessous, quelques sites où la liste est facilement visible.

Pour certaines régions, les informations sont données pour chaque département, en bas de la page d’accueil ; ou bien, elles se trouvent avec les mots-clés ‘conseiller salarié’ dans le moteur de recherche interne.

Le conseiller du salarié est formé par son syndicat pour assister les salariés, cette assistance est gratuite. L’idéal est de le rencontrer avant l’entretien et en dehors du lieu de travail, afin de préparer le mieux possible ce face à face avec l’employeur. Si l’employeur est assisté, il est bon de savoir que cet assistant ne doit pas porter grief au salarié.

Lors de l’entretien, l’employeur énonce ses motifs de licenciement avant de recueillir la réponse du salarié.

Les salariés s’adressent souvent à un syndicat ou à un conseiller du salarié lorsqu’ils se trouvent dans une situation difficile. Pourquoi les patrons se défendent ils mieux ? En général ils sont plus souvent syndiqués… Ne serait il pas préférable pour les salariés de se syndiquer avant de se trouver dans une situation difficile et ainsi, de pouvoir se former au sein de ce syndicat afin d’être au courant de ses droits ?

%d blogueurs aiment cette page :