L’organiste Antoine Giovannini a gagné son procès

Voici une information d’importance pour les collègues qui exercent l’activité professionnelle de musicien du culte, notamment en province.
Au printemps dernier, la Cour d’Appel de Pau a jugé que la convention de bénévolat d’organiste d’Antoine Giovannini, convention conclue avec le curé de la paroisse de Nay était un contrat de travail et que son licenciement était sans cause réelle et sérieuse ; la Cour a donc condamné l’Association Diocésaine de Bayonne à verser à Antoine Giovannini des dommages et intérêts pour licenciement abusif.

Pour tout renseignement complémentaire : <contact@snape.fr>

%d blogueurs aiment cette page :