SNAPE

Les obsèques : célébrer notre Pâque.

musique enregistreeCe texte est tiré du bulletin paroissial "Trait d'union n° 60 - Mai 2012" des paroisses de Sèvres.


La célébration des obsèques est pour le chrétien la célébration de sa Pâque, de son passage à la suite du Christ qui a connu la mort et qui est ressuscité. L’Église a donc toujours voulu que cette étape, tant pour le défunt que pour sa famille et ses amis, soit célébrée en l’ancrant dans le rappel de notre baptême : geste de la lumière et place de l’eau. Le respect du défunt, marqué par l’encens notamment, nous rappelle que notre corps est aussi appelé à la résurrection.

Sur Sèvres, nous avons fait le choix que ce temps des obsèques, empreint forcément de la peine de la séparation, soit en même temps un temps vécu dans la Foi et dans la communauté. C’est pourquoi une équipe, qui a toujours besoin de s’étoffer, est chargée d’accueillir les familles pour les écouter et préparer avec elles la célébration.

Elle a cette mission de les guider. En effet, beaucoup de personnes étant éloignées de l’Église n’ont pour contact que ce qu’elles ont pu voir ailleurs ou dans les films. Cela ne correspondant pas à une célébration catholique de la Vie, il faut à l’équipe toute la délicatesse et l’écoute pour expliquer le sens de la célébration. Nous sommes toujours impressionnés de voir ces familles qui, au début, pouvaient être un peu déçues, nous remercier de ce chemin que nous leur avons permis d’effectuer avec leur défunt.

Je voudrais profiter de cette occasion pour vous rappeler à tous comment cela se passe sur Sèvres pour que vous-même ou lorsque des voisins ou amis peuvent être concernés puissiez répondre. Nous avons fait le choix à Sèvres que les célébrations soient toujours présidées par l’un des prêtres et préparées par l’équipe. Lorsqu’une famille rencontre un décès elle doit en premier lieu se rapprocher d’une société de Pompes Funèbres. C’est cette dernière qui prend contact avec le secrétariat de Saint Romain pour convenir de la date et de l’heure de la célébration en fonction des différentes contraintes. Une fois la date fixée, l’équipe d’accompagnement se met en relation avec la famille pour préparer la célébration en définissant les textes bibliques et les chants religieux. Nous avons la chance de pouvoir compter sur la participation de notre organiste et d’un chantre professionnel qui permettent une plus grande beauté de l’office. Ils sont salariés pour cela et la participation financière des familles contribue à leur traitement. Sur les 250 € demandés aux familles, 160 servent à payer leur salaire et les charges patronales. La paroisse prend cela en charge même pour les familles qui n’ont pas les moyens financiers. Il n’y a donc pas de possibilité de passer de CD dans les églises en raison des droits des œuvres et du respect de nos salariés. L’Église ne doit pas contribuer à une hausse du chômage et à la perte d’une possibilité de continuer de mettre en œuvre une grande qualité de notre patrimoine musical. De plus l’église n’est pas une salle où l’on fait ce que l’on veut mais le lieu du culte que nous rendons à Dieu. C’est donc le rituel catholique qui est suivi. Je tiens à remercier toute l’équipe de préparation et assure de la prière de l’Église tous ceux qui traversent l’épreuve de la mort et l’espérance de la résurrection.

Père Philippe Blin, Curé.

 


N'hésitez pas à le faire circuler et à le faire lire à vos propres employeurs en cas de désaccord concernant l'utilisation des disques

Partager cet article

Repost 0