SNAPE

Retour de congrès : Jour 2

Retour de congrès : Jour 2

Le mercredi 18 commence par quelques interventions et messages de solidarité de syndicalistes étrangers car la CFTC a de nombreux liens avec d'autres syndicats européens.

Des interventions sur le rapport d'activité sont faites par les structures qui le souhaitent, une réponse à ces interventions sera ensuite donnée par Pascale COTON.

Entre deux séances plénières, dans les allées, nous continuons à présenter notre structure au gré des rencontres ou à des syndiqués présentés par Alain DELEU, ancien Président de la CFTC. Nous retrouvons également des connaissances : militants rencontrés lors de congrès précédents (Olivier était à Issy en 2013 et à Dijon en 2014) ou lors d'une formation (nous avons suivi la formation pour les Trésoriers et récemment j'ai participé à celle des Dirigeants de structures).

Soudain, nous sommes face au service communication de la CFTC qui nous interviewe à propos des élections de décembre 2016, élections déterminantes pour la représentativité des syndicats dans les Très Petites Entreprises -TPE, moins de 11 salariés).

Des extraits sont sur la page facebook de la CFTC :
https://www.facebook.com/syndicatCFTC

Ici exactement, Olivier est visible à 1'19 et 3'24, moi-même à 2'14

Une expression d'Olivier sera reprise comme phrase du jour : « les TPE : voter, c'est montrer qu'on existe, montrer qu'on est là ».

La séance suivante est consacrée à la motion d'orientation, car la CFTC anticipe ce que pourrait être le monde du travail afin de mieux répondre aux attentes de ses membres. Nous avions pris connaissance de ce texte exigeant durant l'été. Une de ses formules a été récurrente : « Tout travail doit créer du droit social ! »

La pause du déjeuner reste active car nous nous trouvons à la même table que Jean Michel CERDAN, Secrétaire confédéral en charge du dossier Logement et conditions de travail. Son successeur Pierre JARDON sera un conseiller précieux pour la création de branche ! Nous avons également établi un contact avec Alec PESIC, Président de l'URIF (Union Régionale d'Ile de France), www.cftc-idf.fr qui nous demande un article pour le prochain numéro du " Petit Journal CFTC Ile-de-France".

L'après-midi, c'est la présentation de la motion Organisation suivie de l'exposé du bilan financier. Nous votons contre la cotisation minimum puisque le montant de 12 fois le smic horaire est considéré comme une grosse somme par nos adhérents.

Le soir a lieu une soirée festive au Palais du Lac et ce sera l'occasion de saluer Philippe LOUIS et d'échanger avec lui.

Partager cet article

Repost 0