SNAPE

Organiste en Val d'Oise

15 propositions :

  1. Clarification systématique des statuts de tout organiste jouant dans une paroisse.
  2. Clarification des tarifs pour chaque paroisse.
  3. Maintien des tarifs dans une même paroisse, quel que soit l’organiste.
  4. Mise en place systématique d’un salaire pour les titulaires « ou assimilés ».
  5. Mise en place d’une grille tarifaire adaptée aux réalités du métier.
  6. Sensibilisation des paroissiens, des bénévoles et du clergé aux rôles de l’orgue.
  7. Fin du blocage des « embauches » notamment de suppléants.
  8. Invitation de représentants des organistes dans les réunions du diocèse.
  9. Proposition de formations adaptées aux besoins effectifs des organistes déjà sur le terrain.
  10. Incitation des autres acteurs de la paroisse (comptables, chantres…) à se former.
  11. Lancement d’un projet interdiocésain de colloque et de débats sur « orgue et liturgie ».
  12. Dissociation plus nette du religieux et du professionnel lors des rencontres avec les artistes.
  13. Instauration de réunions régulières entre les représentants des organistes et du diocèse.
  14. Amélioration de la communication entre le diocèse et les organistes.
  15. Signature d’un plan actant les pistes d’amélioration de la situation des musiciens des cultes.

Alerté par des organistes du Val d'Oise, le Syndicat National Professionnel des Artistes Musiciens des Cultes a lancé une enquête pour mieux appréhender cette situation et ensuite envisager une rencontre avec les responsables diocésains.

Un état des lieux détaillé, via un sondage, a donc été effectué par Bertrand Ferrier.
Une réunion a eu lieu le 8 avril dernier à Ll'Isle Adam afin d'exposer le bilan de ces observations aux organistes ayant participé à l’enquête ou se sentant concernés. Cette réunion conviviale organisée par Vincent Rigot et Bertrand Ferrier a réuni une quinzaine de participants. Cela a été l'occasion d’informer les organistes de la situation effective de leurs confrères et de prendre acte des remarques des uns et des autres.

En partant de cette analyse de la situation, nous souhaitons aller à la rencontre des responsables diocésains afin que cette enquête ne reste pas à l’état d’étude, mais permette de faire évoluer les points les plus problématiques. Puisse cette contribution participer d’une meilleure prise en compte des spécificités diverses de la fonction d’organiste, au sein du diocèse de Pontoise ou en France.

Partager cet article

Repost 0